Candidatures au CA 2021-2022

Les professions de foi des candidats au prochain Conseil d'administration 2021-2022 sont les suivantes :



BRUN Jérôme (1969 s), né le 14 juin 1949.

Agrégé et docteur en mathématiques, j’ai effectué la première partie de ma carrière comme enseignant-chercheur à l’Université de Nice. J’ai ensuite bifurqué vers l’entreprise, tout en gardant des liens avec le monde de la recherche. Au sein du Club des Normaliens dans l’Entreprise, j’ai exercé les fonctions de trésorier et également d’organisateur, depuis sa création en 2015, du concours de startups normaliennes Start-Ulm. Récemment accueilli au sein du Service Carrières, je souhaite m’impliquer davantage dans les actions de l’A-Ulm, notamment au service des promotions récentes.


DEULOFEU Henri-José (1966 l), né le 2 août 1944.


Après une carrière de linguiste spécialiste des études sur corpus écrits et oraux, je suis professeur émérite à l’Université Aix-Marseille. J’ai eu par ailleurs de nombreux engagements associatifs, à commencer par ma participation au COF, qui m’avait chargé d’organiser le Bal de l’année 1967, jusqu’à la Présidence d’une association qui gère deux équipements sociaux dans les Quartiers Nord de Marseille. C’est dans ce cadre que j’ai travaillé à remettre en marche l’ascenseur social par l’école, dont j’ai moi-même bénéficié. Je suis engagé avec mon fils Guillem, prof de maths par choix en collège REP+, dans le montage de filières d’excellence dans les écoles des « quartiers ». C’est ce type de dossiers que j’aimerais partager au sein de l’Association.


FERNANDEZ Matthieu (2004 l) A/L, né le 28 mai 1984. 

Agrégé de Lettres classiques, j’ai soutenu une thèse sur Démosthène et j’enseigne en lycée et en hypokhâgne. J’ai créé en 2017 une association pour organiser un concours d’orthographe à destination des élèves de lycée. Très attaché à notre École et à son rayonnement, je souhaite me mettre au service de l’A-Ulm pour appuyer son action, en m’investissant en particulier dans les domaines suivants : les liens avec l’enseignement secondaire et les classes préparatoires ; le soutien aux projets des élèves et anciens élèves, avec l’objectif de leur donner de la visibilité.


KHONSARI Roman (1998 s) E/S, né le19 janvier 1979. 


Je suis chirurgien à l’Hôpital Necker - Enfants Malades, professeur à l’Université de Paris, responsable de laboratoire et directeur médical du Health Data Hub. Ma scolarité à l’ENS a commencé en chimie, puis je me suis dirigé vers la médecine et j’ai consacré mon doctorat à l’étude de la formation des os du crâne. Le laboratoire que je dirige s’intéresse à ces mêmes questions en utilisant des outils de modélisation géométrique et mécanique. Je suis toujours très attaché à la vie de l’École et à son aspect pluridisciplinaire, qui m’a tant apporté durant mon cursus. J’aimerais contribuer à développer les liens entre l’École et le monde de la santé, notamment dans le domaine des données et de l’innovation technologique.


MARIETTE Guilhem (2018 s), né le 25 août 1998.


Élève physicien en voie d’être agrégé de physique-chimie, j’entre en quatrième année à l’ENS. Ancien membre du bureau du
COF, j’ai toujours eu un profond intérêt pour les associations étudiantes de la communauté normalienne, dont la solidarité,
l’inclusivité et la convivialité comptent beaucoup pour moi. Je reconnais également ces valeurs en l'a-Ulm, et c’est pourquoi
j’aimerais y soutenir des initiatives étudiantes, et faciliter l’insertion professionnelle au sortir de l’ENS. Je souhaite en effet
œuvrer pour l’égalité des chances en rendant plus visibles les opportunités de carrière qui sourient aux personnes fréquentant
l'École. Mon objectif est de diversifier leurs perspectives professionnelles, ce qui est une source de leur inquiétude
.



MOUILLERON LAVIGNE Christel (1980 L), née le 13 avril 1961.

Actuellement en poste en hypokhâgne à Louis-le-Grand, j’enseigne le latin aux « grands commençants » ainsi que le grec, et suis particulièrement sensible à la brûlante question des langues anciennes, dont nous comprenons tous l'impact sur le concours d'entrée à l 'École dans les prochaines années. En outre, j'ai eu l'occasion de participer aux précédents travaux du Ministère sur la reconquête de la grammaire par tous les cycles d'enseignement dès les classes primaires. C'est pourquoi je souhaiterais mettre au service de l'A-Ulm l'expérience acquise au fil de ma carrière en collège, puis en lycée et en CPGE, pour contribuer à la réflexion de fond sur les Normaliens à venir et la spécificité de l'ENS, dans le contexte d'une politique générale qui semblait favorable aux « humanités », mais dont les premiers fruits nous posent question...


VINCENT Alexandre (1995 l), né le 7 mai 1975.

Économiste, j’ai connu des expériences professionnelles variées, à l’université, dans le secteur bancaire, puis au sein d’un think tank et, actuellement, au ministère de l’Économie. Au fil de ce parcours, je suis resté profondément attaché à l’École et j’ai suivi son évolution dans un contexte où les débouchés professionnels des anciens élèves tendent à se diversifier. Ayant toujours trouvé bon accueil auprès des membres de la communauté normalienne, prodigues de leur soutien et de leurs conseils, j’ai à cœur de répondre présent lorsqu’à mon tour il m’arrive d’être sollicité. Je souhaite donner plus de corps à cet engagement en tâchant de me rendre utile auprès du service Carrières.