Compte rendu du CA du 23 septembre 2017

Présents : Violaine Anger ; François Bouvier, Véronique Caron ; Julien Cassaigne ; Nicolas Couchoud , Mireille Gérard ; Jean Hartweg, Marianne Laigneau Jacques Le Pape ; Lise Lamoureux, Laurence Levasseur, Anne Lewis-Loubignac ; Jean-Thomas Nordmann ; Marie Pittet ; Rémi Sentis ; Olivier Sorba.
Invités permanents : Gérard Abensour ; Etienne Guyon, Jean-Claude Lehmann, Wladimir Mercouroff.
Invitée : Hélène Ollivier, lauréate du prix Romieu.
 
1.             Adoption du procès-verbal du Conseil d’administration du 24 juin 2017.
            Le texte est adopté à l’unanimité.
 
2.             Événements passés
Déjeuner avec le Directeur : La présidente a déjeuné avec Marc Mézard le 29 juin. Elle lui a fait part du souhait de l’A-Ulm d’être présente aux réunions de rentrée, et d’avoir une visibilité dans le rapport annuel de l’École. Elle lui a demandé sa vision de l’avenir de l’enseignement supérieur.
Marc Mézard, actuellement président par interim de PSL (le future président doit être Alain Fuchs qui termine son second mandat au CNRS) lui a fait part des point suivants :
·      Les cabinets sont absorbés par les ratés et la future réforme APB et par l’instauration d’une période de transition.
·      La nouvelle directrice des études littéraires, qui remplace Mme Zamour est Dorothée Buttigieg.
·      Le directeur est plutôt confiant quant au passage devant le jury de PSL qui prendra sa décision en février 2018.
La rentrée : les rentrées ont eu lieu : pour les pensionnaires étrangers le 6 septembre, pour les littéraires le 12, et pour les scientifiques le 19. L’A-Ulm a été présente chaque fois et a présenté l’association et ses activités. Il est noté que le power point, support de communication, doit être mis à jour.
La formation à l’enseignement dans le secondaire : Initiative de l’A-Ulm, elle a eu lieu pour la seconde fois le 2 septembre avec 35 participants, nouvellement nommés dans l’enseignement secondaire. Deux doyens de l’inspection générale et la présidente de la société des agrégés y ont assisté.
 
3.             Événements futurs
L’apéro PSL est le 25 septembre, à l’École des Mines. Il y aura une présentation des activités de PSL.
14 associations ont cotisé PSL, mais il y en a encore 23 potentiellement adhérentes.
Violaine Anger explique que le site est en refondation, par appel à une société extérieure, PSL gardant la possibilité de rentrer les informations. Elle suggère que le Conseil d’administration se tienne un jour dans les nouveaux locaux rue Mazarine.
Étienne Guyon note que l’espace des sciences Pierre-Gilles-de-Gennes est devenu l’espace des sciences de PSL, qui pourrait accueillir des expositions ou d’autres activités.
 
Le Rendez-vous Carrières aura lieu le 11 octobre sur le thème « Tous les talents ont leur place dans l’entreprise ». Le Rendez-vous Carrières du 6 décembre sera consacré aux métiers de l’enseignement et de la recherche.
 
L’Archicube « Énergies africaines » : À l’initiative de Jean Hartweg, une table ronde se tiendra à Jourdan le 12 octobre, salle R1-09 sous forme d’une double invitation ENS/A-Ulm. On attend encore des confirmations d’orateurs. Marie Pittet propose de contacter Marie-Cécile Zinsou.
La diffusion de la revue fait l’objet d’un débat. Étienne Guyon propose qu’on fasse une liste d’associations pouvant être intéressées. À la suggestion de Jean-Thomas Nordmann une lettre préparée par Jean Hartweg sera envoyée aux associations identifiées avec un fac-simile de la couverture et le sommaire du numéro.
 
Fondation de l’ENS : La présidente assistera le 10 octobre au Conseil d’administration.
 
Prix Romieu : il sera remis le 20 octobre de 17 h à 20 h dans les salons du directeur, à Hélène Ollivier, fondatrice et première présidente de l’association « notre jeunesse est l’antique ».
 
Les afterwork : celui de Londres a été un échec, sans doute en raison d’une mauvaise communication. Malheureusement, Alexandre Grux d’ENS Cachan a fait savoir qu’il ne pouvait plus s’en occuper.
 
L’Archicube : le numéro sur « la forme » a pris du retard et sortira en janvier. « Le devenir des humanités est prévu pour juin, et le suivant portera sur « l’encombrement ». Stéphane Gompertz a rejoint le comité de rédaction, mais Véronique Caron a besoin d’aide ; ce sera un point à voir lors du renouvellement du conseil. Mireille Gérard soulève la question du numéro bis, sur lequel Agnès Fontaine travaillait beaucoup. Sophie Serra prendra la relève. Wladimir Mercouroff fait part de la demande de « La jaune et la rouge », revue de l’X qui souhaiterait partager une page d’énigmes mathématiques. Julien Cassaigne, président de la fédération française des jeux mathématiques se charge de ce projet.
À la demande de Wladimir Mercouroff, le prochain conseil examinera la question de la diffusion numérique de L’Archicube.
 
Les élections : il y a 7 candidats pour 7 places. Le dépouillement aura lieu le 8 novembre de 14 h à 16 h 30 et sera assuré par Lise Lamoureux, Jean Hartweg et Rémi Sentis.
 
Cérémonie du 11 novembre : la présidente va proposer à l’École de déplacer la cérémonie au 10 novembre car le samedi est peu propice à la présence des élèves. Le département d’histoire sera sollicité pour une intervention de spécialiste.
 
L’Assemblée générale aura lieu le 18 novembre à 16 h en présence de Marc Mézard. L’orateur du dîner-débat qui suivra est Stanislas Dehaene.
 
Conseil d’administration du 2 décembre : Frédéric Worms sera invité à parler des études littéraires et des humanités.
 
Mars 2018 : Accueil à Dauphine avec les présidents des diverses ENS sur le thème des études et débouchés en SHS (ou HSS : humanités et sciences sociales). La date entre le 13 et le 27, à 19 h n’est pas encore fixée.
 
Normaliens dans l’entreprise : le concours des startups appelé désormais « Start-Ulm » aura lieu le 23 novembre.
 
Projet W : 8 contributions ont été reçues ainsi que quelques promesses. Une relance a été envoyée. Il faut attendre.
 
Annuaire 2017 : le Bon à Tirer a été signé récemment pour 2 000 exemplaires.
 
4.              Organisation du secrétariat
Après de nombreux entretiens avec des candidats plus ou moins compétents en secrétariat ou trop éloignés de ce qu’est l’École, la présélection d’une dizaine d’entre eux, dont un grand nombre de surdiplômés a permis le recrutement de Sophie Serra, docteur en philosophie, dont le contrat a été signé en CDD jusqu’à l’été 2018. Ses jours et ses horaires sont : lundi, mardi, mercredi et samedi de 9 h à 13 h 30.
 
5.             Aides et secours :
Jean Lémon Koné de l’association « les afro-optimistes » lance un projet dont le coût est de 1 380 euros ; il demande 600 euros. Aide accordée.
Un élève de l’Ecole en stage à l’association « sciences citoyennes »demande une salle. Le Conseil estime que cela ne relève pas de l’A-Ulm, et qu’il doit demander à l’École.
Le remboursement des prêts progresse, sauf sans le cas de X.
 
6.               Questions diverses :
La présidente a été interviewée, pour le compte de l’École qui souhaite se professionnaliser dans ce domaine, par une société de levée de fonds dont le rapport paraîtra à la fin de l’année. La nécessité d’une action d’éclat (comme le fut le bicentenaire de l’École) a été mise en lumière.
 
Rencontres avec Lyon et Cachan : Ces deux écoles ont adhéré à la plateforme de gestion AlumnForce en mode SaaS déjà utilisée par Dauphine, l’X, qui a acheté 30 000 licences pour 7 000 euros. Le coût serait d’environ 330 euros par mois. Le conseil décide d’inviter des responsables et d’écouter leurs arguments.
 
7.               Questions financières
Le trésorier commente les documents qu’il a adressés au conseil. Les dépenses sont plus ou moins conformes au budget si l’on excepte les débours liés au départ d’Agnès Fontaine.
*Les recettes sont en baisse : ceci peut être lié aux problèmes de l’annuaire et au retard d’envoi de la lettre de relance l’an dernier.
Les produits financiers sont inférieurs aux prévisions. Les SICAV rapportent de moins en moins.
*Bilan : le remboursement des prêts est en bonne voie et l’association dispose de 1,5 M d’euros en placements variés.
La présidente conclut qu’il n’y a pas d’inquiétude à se faire, en raison du capital et de ses revenus, mais qu’il faut essayer de réduire le déficit.
Julien Cassaigne propose d’envoyer une lettre spécifique aux nouvelles adresses trouvées.
Violaine Anger suggère une réflexion sur le business model de l’A-Ulm.
Tout en ne souhaitant pas une augmentation, le Conseil évoquera la question de la cotisation à l’Assemblée générale.
Olivier Sorba fait remarquer qu’il faut être vigilant pour les envois de courriers car les règles ont changé pour les antispam.
*Le budget : des incertitudes demeurent quant à de possibles départs en retraite. La proposition de budget sera envoyée par courriel et sera soumise au Bureau du 7 novembre.
 
Après un déjeuner-buffet de rentrée, la séance est levée vers 14 h 30.
 
 
Marianne Laigneau,                                                                  Anne Lewis-Loubignac,
Présidente                                                                                 Secrétaire générale adjointe