Vote électronique

Cette page est un mode d'emploi du vote électronique aux élections au Conseil d'administration 2018-2019.

Pour voter par voie électronique (de même que pour le vote papier) vous devez être à jour de cotisation pour l'année en cours (2018-2019).

Le vote électronique sera ouvert sur le site du samedi 15 septembre au mercredi 31 octobre 2018 (23h59).

Pendant la période d'ouverture du vote électronique vous devez :

1/ Vous connecter (bouton rouge « Adhérer / Se connecter » en haut à droite de la page).

NB. S'il s'agit de votre première connexion au site, il vous faut passer d'abord par la procédure « Obtenir un mot de passe » (bouton voisin). Une fois muni de votre mot de passe, connectez vous, comme indiqué.

2/ Vous êtes dans votre « Espace personnel ». Vous y trouvez la rubrique « Elections au Conseil d'administration 2018-2019 ». Si vous êtes à jour de cotisation, vous pouvez cliquer sur le lien « Voter ».

NB. Si vous n'avez pas réglé votre cotisation, cliquez d'abord sur « Payer ma cotisation ». Une fois le paiement effectué, revenez dans votre espace personnel : le lien « Voter » y sera apparu.

3/ Une nouvelle page, contenant les noms des candidats et leurs professions de foi, s'affiche. Effectuez votre choix en cochant les noms de 7 candidats, puis, cliquez sur le bouton « Voter » et confirmez votre vote.

Votre vote est alors enregistré. Il demeure secret, y compris pour les administrateurs du site.

Les professions de foi sont les suivantes :

NORDMANN Jean-Thomas (1966 l), né le 16 février 1946.
Des effectifs plus nombreux, avec moins d'élèves recrutés par concours, un restaurant sans la convivialité du « pot » de naguère, des départements plus autonomes, l'École change ; c'est parce qu'elle vit. Sa transformation progressive en université, de qualité certes, se fait parfois au prix de l'effacement de son charme. Notre association peut-elle, sans freiner l'innovation, sans corporatisme, contribuer à un rééquilibrage ? Je le crois et cette conviction motive ma candidature au C.A. Pour que l'École que nous avons aimée demeure l'École de la liberté et du bonheur d'apprendre.

SENTIS Rémi (1969 s), né le 8 mai 1949.
Directeur de recherches émérite en physique mathématique, vice-président sortant. Si je suis ré-élu, je me propose de continuer à assumer la responsabilité de l'annuaire papier et à superviser sa confection. Par ailleurs, je compte continuer à suivre la collaboration entre l'a-Ulm et l'Association PSL-Alumni (qui regroupe les associations d'anciens des établissements de PSL). De plus, je suis toujours intéressé par la promotion des classes préparatoires aux Grandes Ecoles.

CARISTAN Yves (1971 s), né le 16 janvier 1951
Conscient des défis actuels de l'enseignement supérieur et de la recherche et des évolutions récentes des organisations, je fais acte de candidature au poste d'administrateur de l'A-Ulm, pour contribuer aux actions de notre association en faveur des élèves et anciens élèves de l'Ecole. J'ai eu l'occasion d'organiser pour les membres de l'association deux visites de départements de l'Ecole et des laboratoires associés. Je serais heureux, si nos membres en décident ainsi, d'intégrer la prochaine équipe et de continuer les contacts avec ces départements.

LAVIGNE Christel (1980 L), née le 13 avril 1961.
Actuellement en poste en hypokhâgne à Louis-le-Grand, j'enseigne le latin aux « grands commençants » ainsi que le grec, et suis particulièrement sensible à la brûlante question des langues anciennes, dont nous comprenons tous l'impact sur le concours d'entrée à l'Ecole dans les prochaines années. En outre, j'ai eu l'occasion de participer aux derniers travaux du Ministère sur la reconquête de la grammaire par tous les cycles d'enseignement dès les classes primaires. C'est pourquoi je souhaiterais mettre au service de l'A-Ulm l'expérience acquise au fil de ma carrière en collège, puis en lycée et en CPGE, pour contribuer à la réflexion de fond sur les Normaliens à venir et à la spécialité de l'ENS, dans le contexte d'une politique générale qui semble favorable aux « humanités ».

LE PAPE Jacques (1986 s), né le 7 juillet 1966.
Je souhaite continuer à participer aux travaux et aux évolutions de notre association, l'A-Ulm, en siégeant à son conseil d'administration où j'ai été élu en 2012. Agrégé de physique, je me suis ensuite converti à l'économie (DEA Delta-ENS) et à l'actuariat. Au cours des dernières années, j'ai occupé différents postes aux Ministères de la justice, des transports et enfin des finances. J'ai pendant quelques années exercé les fonctions de secrétaire général du groupe Air France KLM. Depuis 2016, je suis inspecteur général des finances et supervise des missions en France et en Grèce. Au sein du conseil d'administration de l'A-Ulm, je souhaite collaborer aux actions concrètes menées sous l'égide de sa Présidente, notamment pour développer la convivialité au sein de la communauté normalienne.

HETZEL Ludovic (1995 l), né le 8 avril 1975.
Plusieurs fois élu naguère, je souhaite reprendre la lutte en défense de l'École, liée à celle de l'enseignement public : pour la préservation du statut, des concours et de l'engagement décennal, pour améliorer la situation des étudiant.e.s, contre la soumission de l'enseignement en général à une logique d'asphyxie des filières non « rentables », de concurrence et de marchandisation... Il s'agit aussi de mener un débat franc au sein de notre Association et de mieux contrôler les décisions prises en son nom.

COUCHOUD Nicolas (1996 s), né le 12 janvier 1978.
Après 5 ans comme trésorier adjoint, 2 ans comme trésorier et un an de pause, je souhaite revenir au CA de l'A-Ulm. Outre quelques activités d'administration de l'informatique de l'A-Ulm, je compte, si le reste du CA le veut bien, revenir à la trésorerie afin de poursuivre la modernisation de la comptabilité que j'ai commencée et d'être une force de proposition pour identifier des pistes d'économies pour maintenir nos finances en bon état à long terme, sans pour autant nuire aux activités de l'A-Ulm.

GYSEMBERGH Victor (2007 l), né le 1er juillet 1987.
Agrégé de lettres classiques (2010), docteur en langues et littératures anciennes (2015), aujourd'hui chercheur post-doctorant, je sollicite un mandat au conseil d'administration de l'A-Ulm (auquel j'ai déjà siégé de 2013 à 2016) pour y représenter le point de vue des jeunes enseignants et chercheurs souvent menacés par la précarisation. Il me paraît important que les anciens élèves continuent à défendre la place spécifique de l'École au sein du système éducatif : statut de fonctionnaire-stagiaire recruté sur concours, vocation à former des enseignants du secondaire et du supérieur, espace de liberté intellectuelle et critique. L'A-Ulm peut défendre l'École et faire entendre sa voix sur des questions plus générales liées à la vocation de l'ENS, dans un esprit de convivialité et de partage.

DEVAUX Timothée (2010 s), né le 3 juin 1989.
Secrétaire général ces deux dernières années et administrateur depuis trois ans, j'ai participé à de nombreuses initiatives de l'association et en ai initié certaines : organisation des afterworks, présence sur les réseaux sociaux, flyers de présentation, collecte des besoins des archicubes, tentative de développement du réseau régional... Mais le travail ne finit jamais quand il s'agit de faire vivre la solidarité normalienne ! Je souhaite donc me représenter en tant qu'administrateur avec de nouveaux projets en particulier visant à aider le secrétariat à porter des projets d'animation de la communauté normalienne par une réduction de sa charge administrative.