Portraits du mois

Cette rubrique reflète la diversité de pensée des normaliens. L’a-Ulm ne cautionne en aucun cas les opinions émises par les interviewés.
Catherine Mayeur-Jaouen "Le persan a bénéficié dans le passé d’une meilleure situation dans nos universités : la République islamique et la difficulté des relations franco-iraniennes, ont sans doute contribué à l’affaiblissement de nos rares sections de persan. Je suis optimiste pour l’avenir, vu l’intérêt grandissant des étudiants et l’ouverture (très relative !) de l’Iran, au moins dans le domaine économique."

Thanh-Vân Ton That "Je leur ai répété que la vraie vie n’est ni la littérature (tant pis pour Proust), ni la science, et qu’il faut «carpere diem», voyager, préférer la montagne, la campagne, la mer, le désert, les steppes et surtout les vraies personnes en chair et en os, aux labos, aux bureaux et aux biblios."
Danièle Hulin "A partir d’un certain moment, on considère que c’est son tour de prendre des responsabilités et de consacrer un peu de son temps à la direction d’une grosse équipe ou d’un laboratoire, ce qui fut mon cas."

Francis Wolff "Ce n’est pas une Ecole, c’est un symbole et, par conséquent, elle est impossible à diriger. Il faut donc en prendre son parti et la diriger quand même."
Marc Delcourt "Les jeunes entrepreneurs doivent être conscients que quitter la fonction publique pour créer une entreprise ou entrer dans l’industrie est, sauf rares exceptions, un voyage sans retour. Il faut donc bien mesurer la valeur à ses propres yeux de cette possible carrière académique que l’on sacrifie…"

Marianne Laigneau "L’association des anciens doit avoir un rôle de contribution, à côté de son rôle classique d’association. Je suis intéressée par un engagement plus fort au service de l’Ecole dans un moment où elle a beaucoup de défis à relever et où elle est un peu à la croisée des chemins."
Claire Dupas-Haeberlin "La plus grande partie des élèves de Cachan se dirige, au moins en début de carrière, vers l’enseignement supérieur et les organismes de recherche. Mais la création, que j’ai impulsée à l’École, d’Instituts pluridisciplinaires regroupant plusieurs laboratoires et permettant de proposer une réponse globale aux questions complexes posées par les entreprises va certainement modifier les choses au cours des années."
Jean-Pierre Lefebvre "Je vis sur un méridien."


Claudine Hermann "Depuis la mixité en 1981 de Saint-Cloud et Fontenay, en 1985 d’Ulm et l’ENSJF, le pourcentage de filles reçues dans les Ecoles normales supérieures en maths et physique s’est effondré."
Etienne Guyon "J’ai toujours été fasciné par l’organisation sous-jacente au désordre."

Pages